Le Wikinotions InfoDoc est un projet collaboratif piloté par l'APDEN, pour un enseignement en information-documentation, contribuant à l'Education aux médias et à l'information (EMI).

Notion : Information





Notion organisatrice qui regroupe les notions :

Code, Désinformation, Donnée informationnelle, Droit de l'information, Economie de l'information, Ethique de l'information, Message, Média, Nature physique de l'information, Publicité, Rumeur, Trace numérique, Type d'information.


Caractéristiques



Niveau débutant :

  • Contient un élément de connaissance
  • Procède d'une mise en forme (structuration)
  • Est transmise par un message
  • Peut s'inscrire sur un support



Niveau avancé :

  • Procède d'une intention de communication
  • Utilise un code de transcription
  • Provient d'une source



Caractéristiques complémentaires :

  • Apporte un élément de nouveauté
  • Utilise un canal de transmission
  • S'inscrit sur un support matériel
  • Est immatérielle



Définitions



Niveau débutant :

L'information est le produit de la mise en forme d'un élément de connaissance transmis par un message. Dans un document, l'information s'inscrit sur un support. 



Niveau avancé :

L'information est le produit de la mise en forme, par le recours à  un code de transcription particulier (oral, gestuel, textuel, iconique, sonore ou multicodes), d'un élément de connaissance ou de sens, transmis au moyen d'un message, par un canal de transmission. L'information provient d'une source et procède d'une intention de communication. D'essence immatérielle, son inscription sur un support matériel permet la création d'un document. Elle apporte un élément de nouveauté à  celui qui la reçoit. 



Complément(s) de définition


Une information est la mise en forme, par le recours à  un code de transcription particulier (oral, gestuel, textuel, iconique, sonore ou multi-codes), d'un élément de connaissance ou de sens, transmise au moyen d'un message, par un canal de transmission, avec une intention de communication. Son inscription sur un support matériel permet la création d'un document.

L'information se caractérise par son immatérialité. Une fois encodée sur un support, elle devient une donnée informationnelle en attente de décodage. L'information participe ainsi d'une double intention et ne se caractérise en tant que telle qu'à  deux moments du processus de communication :

  • A la source, dans l'intention qui préside à  son encodage.
  • A la réception, dans l'intention qui préside à  sa sélection et à  son décodage.

Ces deux temps pouvent être considérés eux-mêmes comme processus de construction de l'information.

Mot-valise, ayant plusieurs acceptions différentes selon les disciplines et les contextes, l'information est une notion éminemment complexe, recouvrant une multiplicité de réalités et de significations. L'information est à  la fois une connaissance communiquée et transmise à  un individu, la signification d'un message, une grandeur statistique permettant de mesurer la réduction de l'incertitude, le processus même de la communication...

Deux grandes catégories de l'information sont à  distinguer :

  • l'information-données (data), au sens informatique, qui désigne les symboles numériques binaires traités par ordinateur ;
  • l'information sociale, recouvrant à  la fois l'information de presse (news), l'information comme élément de connaissance (knowledge) et l'information-renseignement (information).

L'information doit cependant être distinguée de la connaissance, dont elle est issue lors de sa production et qu'elle a pour visée lors de son appropriation par un sujet particulier.

La notion d'information se trouve à  la croisée de différents domaines tels que le journalisme (news), l'informatique (data), l'éducation (knowledge), la physique, la biologie, les mathématiques, le droit... L'information-documentation s'intéresse quant à  elle à  l'information telle que désignée comme objet d'étude de

  • la Science de l'information d'une part, à  savoir l'économie et le droit de l'information, l'information portée par le document, la recherche d'information dans ses aspects à  la fois techniques, cognitifs, éthiques, sociaux et culturels...
  • et des Sciences de la communication d'autre part, c'est-à -dire l'information des médias, des organisations, les processus de construction de l'information...

Il existe différents usages et statuts de l'information à  partir desquels diverses typologies peuvent être dressées. D'un point de vue didactique, il importe que les élèves et les étudiants sachent distinguer les différents types d'informations produites en fonction de leur source et des intentions qui l'animent. Il est alors possible de distinguer des informations de type scientifique et technique (IST), journalistique, promotionnel, commercial, politique, etc.



Approfondissement(s)


Selon les définitions courantes, l'information, pour les documentalistes, est un « élément de connaissance susceptible d'être représenté à  l'aide de conventions pour être conservé, traité ou communiqué » (Journal Officiel, 28 octobre 1980), « une connaissance communiquée par un message transmis par un individu à  un autre individu » (Dictionnaire de l'information).

Dans cette optique, l'information est à  prendre au sens d'information-knowledge et se trouve généralement appréhendée comme une entité objective, traduite en signes (gestes, paroles, sons, images, mots, données...), qui a un sens compréhensible par l'homme, qui apporte du nouveau et augmente les connaissances, qui s'adresse à  l'intelligence (et non à  l'affectif) et qui provoque des réactions, des résultats (notion d'information utile).

Ces définitions restent cependant réductrices, car elles ne prennent pas en compte les aspects problématiques de l'information, à  travers sa triple dimension :

  • son caractère socialisé : « un processus dont le regard humain est absent ne comporte aucune information » (R. Escarpit), l'information est toujours une relation entre un objet (le document) et un humain. Un document, en tant qu'espace signifiant sur un support matériel, ne contiendra de « l'information » (au sens social) que s'il fait l'objet d'un regard, d'une interaction, d'une interprétation ; l'information (au sens d'information sociale) est donc toujours construite par le récepteur, elle n'existe pas « en soi » ;
  • son caractère contextualisé : la même information aura un sens, un impact, une valeur très différents selon les contextes de réception (i.e. selon les supports de transmission, les époques, les milieux, les contextes précis, etc.) ;
  • sa dimension matérielle : pour être bien reçue et comprise, l'information reste étroitement dépendante de sa mise en forme, de sa structuration, de son organisation au sein du document, du support qui la contient (que ce document soit imprimé ou électronique).

L'information est donc à  la fois :

  • extérieure aux individus (contrairement à  la connaissance), puisqu'elle peut être stockée, traitée, recherchée, etc., et dépendante des besoins et des attentes spécifiques de chacun (ce qui est une information pour l'un ne l'est pas pour l'autre) ;
  • immatérielle, car elle représente le contenu cognitif d'un message, sa signification, sa nouveauté et matérialisée par son codage, sa mise en forme, son organisation à  l'intérieur d'un document, qui en est le support.



Exemples et contre-exemples



Exemples :

  • Tout ou partie du contenu d'un message (personnel, professionnel, médiatique, etc.) apportant un élément nouveau dans un contexte donné
  • Tout nouvel élément de connaissance, venant enrichir les connaissances d'un individu sur le monde : contenu d'un texte scientifique, d'un documentaire, d'une fiction, d'un dessin, d'une Å“uvre d'art, etc.



Contre-exemples :

  • Enquête, instruction (information juridique)
  • Instructions contenues dans le code génétique (information biologique)
  • Données binaires traitées dans les ordinateurs (information-data)
  • Mesure statistique de la probabilité dans un système (information en physique)



Références


Fondin, Hubert. Rechercher et traiter l'information. Hachette (Education : Profession Enseignant), 1993. 240 p.


Frochot, Didier. Document, donnée, information, connaissance, savoir. In Les Infostratèges [en ligne], 2003. Disponible sur : https://www.les-infostrateges.com/article/031269/document-donnee-information-connaissance-savoir (Consulté le 05/08/2021).


Jeanneret, Yves. Y a-t-il (vraiment) des technologies de l'information ?. Villeneuve d'Ascq : Presses Universitaires du Septentrion (Les savoirs mieux), 2007. 200 p.


Le Coadic, Yves-François. La Science de l’information. 3ème édition. Paris : PUF, 2004. 128 p.


Pomart, Paul-Dominique. Information. In Dictionnaire de l'information. 3ème édition. Paris : Armand Colin, 2008. p. 136-137.




Séquences

6ème :

Guillet, Marie. EMI 6ème – Séquence2 : document, information, source. In Doc à bord [en ligne], 2013. Disponible sur : http://docabord.wordpress.com/2013/11/25/emi-6eme-sequence2-seance-1-un-document-cest-quoi-bis/


Petagna, Christine. Moquet, Emmanuelle. Comprendre la notion de document. In Académie de Nantes : Documentation [en ligne], 2017. Disponible sur : http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/documentation/enseignement/sequences/comprendre-la-notion-de-document-1041220.kjsp?RH=1166436510937 (Consulté le 05/07/2021).


5ème :

Tonnoir, Sandrine. Émouvoir pour informer, c’est toute une histoire.... In Académie de Grenoble : EMI et politique documentaire [en ligne], 2020. Disponible sur : https://documentation-pedagogie.web.ac-grenoble.fr/content/emouvoir-pour-informer-cest-toute-une-histoire (Consulté le 02/08/2021).


2nde :

Cattet, Christine. Ouvrard, Laurence. Lacrosse, Cécile. Mettre en scène l’information pour mieux la comprendre. In Prof & doc : site des documentalistes de l'académie de Besançon [en ligne], 2014. Disponible sur : http://documentation.ac-besancon.fr/sequence-pedagogique-mettre-en-scene-linformation-pour-mieux-la-comprendre/ (Consulté le 05/08/2021).


Liste des notions

A (algorithme, auteur...)

B (base de données, bruit...)

C (catalogue, classement...)

D (document, droit de l'information...)

E (édition, évaluation...)

F (folksonomie)

H (hébergement)

I (identité numérique, indexation...)

J (journalisme)

L (langage documentaire)

M (média, moteur...)

N (normes, numérique...)

O (opérateur, outils de recherche...)

P (pertinence, publication...)

R (référence, réseaux sociaux...)

S (site web, source...)

T (thésaurus, type de document...)

V (veille, vocabulaire contrôlé...)

W (web sémantique)